Enigme


In 1985, 'the friends of french art', an association of wealthy Americans, patrons and enthusiasts of French heritage, visited the Lyonnaise region, guided by the curator of antiques and objets d'art and the chief architect Of historical monuments. During the visit to Salles-en-Beaujolais, it was said that Thomas Jefferson (1743-1826), the third president of the United States and architect, was inspired by the project of the chapter of canonesses, the architect Lyonnais Désarnod, To realize the University of Virginia.
This information was probably not accidentally released but we could not verify it.
It is not excluded that Jefferson and Désarnod could have met, especially since Désarnod then specialized in the heating processes of houses joining Benjamin Franklin (1706-1790), another American friend of France, interested in The same subject.
We are interested in any information relating to this subject that could be communicated to us.
It is true that the University of Virginia project presents similarities in the layout of buildings with the Desarnod project for Salles en Beaujolais, but even more so for the Argentière project (today Sainte-Foy l'Argentière) from the same author.
(The chapter of the Argentiere knows a lot less fortunate than that of Salles since it is in the process of disassembling advanced)


En 1985, 'the friends of french art', association d'américains fortunés, mécènes et passionnés par le patrimoine de la France a visité la région Lyonnaise, guidés par le conservateur des antiquités et objets d'art et par l'architecte en chef des monuments historiques.  Lors de la visite de Salles-en-Beaujolais, il a été dit que Thomas Jefferson (1743-1826), troisième président des Etats-Unis et architecte s'était inspiré du projet du chapitre de chanoinesses, de l'architecte lyonnais Désarnod, pour réaliser l'Université de Virginie.
Cette information n'a sans doute pas été émise par hasard mais nous n'avons pas pu la vérifier.
Il n'est pas exclus que Jefferson et Désarnod aient pu se rencontrer, d'autant que Désarnod s'est ensuite spécialisé dans les procédés de chauffage des habitations rejoignant Benjamin Franklin (1706-1790), autre américain ami de la France, intéressé par le même sujet.
Nous sommes intéressés par toute information relative à ce sujet qui pourrait nous être communiquée.
Il est vrai que le projet de l'université de Virginie présente des analogies dans la disposition des bâtiments avec le projet de Désarnod pour Salles en Beaujolais, mais encore plus pour celui de l'Argentière (aujourd'hui Sainte-Foy l'Argentière) du même auteur.
(Le chapitre de l'Argentière connait un sort moins heureux que celui de Salles puisqu'il est en voie de dépeçage avancé)
Le projet de Désarnod pour Salles-en-Beaujolais, réalisé partiellement
The Désarnod project for Salles-en-Beaujolais, partially completed
University of Virginia project, Richmond
Le projet de Désarnod pour l'Argentière, réalisé partiellement et en voie de disparition
The Désarnod project for the Argentière, partly completed and in the process of disappearance
Séminaire de Argentière
Seminar of Argentière


RB, Copyright © 2014-2020. Tous droits réservés.